Mois : novembre 2018

Francken ou comment monter de toute pièce une “crise” exigeant une réponse sécuritaire

Ce texte a initialement été publié en réaction à la décision de Théo Francken(1)http://www.lalibre.be/actu/belgique/le-guichet-asile-de-l-office-des-etrangers-ferme-apres-l-agression-d-un-agent-de-securite-5bfcff95cd70e3d2f6eef8e0?fbclid=IwAR1kHy3VWU9X031TGHK_XCczDip5xbKj-4KQew4s7XqSUfuCvwrBgGwyma0 de limiter le nombre d’enregistrements de demandes à 60 par jours, provoquant ainsi un engorgement de l’Office des Étrangers ayant mené à son tour à une bousculade ce mardi 27 novembre. Cet incident parfaitement prévisible a ainsi entraîné une réponse policière de la part des autorités. Les propos tenus sont la responsabilité de l’auteure du texte. La stratégie de Francken est claire : comme en septembre 2015, il s’agit de diminuer ou limiter fortement les capacités de traitement des demandes d’asile et d’accueil, de façon...

Lire

Tou·te·s concerné·e·s par les violences faites aux femmes !

Voici le texte du tract qui sera distribué ce 25 novembre à l’occasion de la manifestation contre les violences faites aux femmes. Les violences faites aux femmes concernent tant le harcèlement sexiste et sexuel, les humiliations, les insultes, les coups, les attouchements, les viols et les féminicides. Ces violences sont liées entre elles, nous soumettent et nous dévalorisent. Nos corps et nos désirs sont marchandisés, médicalisés et soumis à l’injonction de plaire aux hommes. Dans la vie de la majorité d’entre nous, la violence est banalisée et se retrouve un peu partout et tout le temps : dans la...

Lire

Brexit : le mouvement social saura-t-il profiter de la crise majeure des Conservateurs ?

Lors des dernières élections en 2017, Theresa May avait promis un gouvernement « fort et stable ». Un an et demi plus tard il est en train d’exploser sur la question du Brexit. Après la démission en juillet du ministre en charge des négociations du Brexit et du ministre des Affaires étrangères, cinq nouveaux ministres viennent de claquer la porte, et d’autres pourraient bientôt faire de même. Depuis le référendum, May cherche à négocier l’impossible : un Brexit « dur » pour garder le soutien de l’aile anti-européenne de son parti, tout en cherchant à maintenir un accès privilégié au marché intérieur de l’UE...

Lire