Daniel Tanuro

Exploitation du gaz de mine à Anderlues: on joue sur les mots !

Le 7 mars dernier, le portail officiel de La Wallonie annonçait que « Le gouvernement wallon a accordé un permis d’exploitation du gaz situé dans un ancien réservoir de Fluxys à Anderlues. Situé sur le site de l’ancien charbonnage, ce site a été exploité par Fluxys de 1976 à 2012 comme réservoir de stockage souterrain de gaz naturel. Il a été vidé du gaz naturel mais abrite toujours du gaz de houille provenant du charbon encore en place.  On estime que le captage représente une réserve de gaz de 13 000 000 m³ par an sur 20 ans et la...

Lire

La réhabilitation du peuple rapanui, martyr du colonialisme

(A propos du livre de Terry Hunt et Carl Lipo, « The Statues that Walked ») Le 5 avril 1722, un navigateur hollandais mouilla à proximité d’une île minuscule perdue au milieu de l’immense Océan Pacifique. On était le dimanche de Pâques et, sans originalité, l’île fut baptisée « île de Pâques ». Les Polynésien.ne.s qui l’habitaient l’appelaient Rapa Nui mais ce nom faillit disparaître, car l’histoire est toujours écrite par les vainqueurs. Or, au fil des siècles, le peuple rapanui ne fut pas seulement méprisé, spolié, abusé et massacré par les colonisateurs blancs; il ne fut pas seulement dépossédé de sa terre,...

Lire

À propos du “moment Trump” : Entretien avec Daniel Tanuro

Cet entretien a été réalisé pour le journal suisse SolidaritéS : Pourquoi un livre sur Trump, seulement après une année au pouvoir ? Parce que le fait que cet individu ait pu se hisser à la tête des Etats-Unis constitue en soi un événement politique. Fort peu d’observateurs avaient pronostiqué sa victoire. À gauche, de nombreuses personnes répétaient que Trump ne gagnerait pas parce que son programme ne correspondait pas aux attentes du grand capital étasunien; Clinton l’emportera, disaient-elles, car elle est la candidate de Wall street et de la Silicon valley. Selon moi, ce pronostic traduisait une lecture mécaniste...

Lire

L’effondrement des sociétés humaines est-il inévitable ? Une critique de la « collapsologie » : C’est la lutte qui est à l’ordre du jour, pas la résignation endeuillée

« Comment tout peut s’effondrer » est le titre d’un ouvrage paru en 2015. Pablo Servigne et Raphaël Stevens, les auteurs, reprenaient la thèse de l’effondrement des sociétés popularisée par l’auteur à succès Jared Diamond. Prétendant se limiter au constat d’un effondrement inévitable au vu des diagnostics de la science, les deux auteurs créaient le terme de « collapsologie », autrement dit la science de la catastrophe écologique entraînant l’effondrement de la société humaine. Le terme a eu un certain succès, au point que Le Monde, dans son édition du 14 janvier 2018, a cru pouvoir distinguer la naissance d’une « nouvelle science interdisciplinaire »… Pablo...

Lire

Donald Trump est plus menacé et dangereux que jamais

La décision trumpiste d’imposer des droits de douane de 25% sur les importations d’acier et de 10% sur les importations d’aluminium est dans le droit fil des promesses faites lors de la campagne électorale. Elle sera effective très rapidement et concerne tous les pays, sauf le Canada et le Mexique: ils en sont exemptés temporairement… en attendant le résultat de la renégociation de l’ALENA. Trump fait ainsi pression sur ses partenaires nord-américains, qui sont respectivement les premier et quatrième fournisseurs d’acier et d’aluminium des Etats-Unis. Pour certains économistes, la décision est avant tout symbolique; pour d’autres, elle marque le...

Lire
  • 1
  • 2