Gauche anticapitaliste

Tou·te·s concerné·e·s par les violences faites aux femmes !

Voici le texte du tract qui sera distribué ce 25 novembre à l’occasion de la manifestation contre les violences faites aux femmes. Les violences faites aux femmes concernent tant le harcèlement sexiste et sexuel, les humiliations, les insultes, les coups, les attouchements, les viols et les féminicides. Ces violences sont liées entre elles, nous soumettent et nous dévalorisent. Nos corps et nos désirs sont marchandisés, médicalisés et soumis à l’injonction de plaire aux hommes. Dans la vie de la majorité d’entre nous, la violence est banalisée et se retrouve un peu partout et tout le temps : dans la...

Lire

Après les élections communales – Bilan et perspectives

Déclaration de la Gauche anticapitaliste et SAP-antikapitalisten. Les élections communales du 14 octobre ont été les premières depuis 2014. Il s’agissait d’un tour préliminaire pour les trois prochaines élections régionales, fédérales et européennes du 26 mai 2019. Les résultats brossent un tableau des rapports de force politique dans ce pays, en partie déformées par des problèmes locaux. Dans un certain nombre de cas, les électeurs ont exprimé leur préférence pour des « fortes têtes connues » – ce qui est lié au sentiment de vivre dans des temps incertains, ainsi qu’à la préférence des médias de mettre en avant...

Lire

Déclaration commune : Refoulement des embarcations de migrant.e.s en Méditerranée.

En juin 2018, lors d’un sommet européen, Theo Francken, Secrétaire d’État belge à l’Asile et à la Migration, avait déclaré à la presse : « Nous devons pouvoir renvoyer les bateaux et trouver une manière de contourner l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme »(1)Voir ici : gaucheanticapitaliste.org/theo-francken-veut-contourner-linterdiction-de-la-torture/ (l’article qui interdit la torture, le traitement inhumain ou dégradant dans les pays de retour). Le 17 juillet 2018, Theo Francken s’était rendu à Tunis, en compagnie des ministres de l’Intérieur (J. Jambon) et de la Défense (S. Vandeput), pour y rencontrer le chef du gouvernement tunisien Y. Chahed. Lors...

Lire

On ne se présente pas… Mais on a des choses à dire !

Nous le savons que trop bien : les élections, et particulièrement les élections communales, ne suffisent pas pour changer la société en profondeur. Seule une lutte et des mouvements sociaux massifs, démocratiquement organisés, à la base, dans les entreprises et dans la rue, permettent de renverser le système capitaliste. Il est cependant nécessaire que ces mouvements et ces luttes s’expriment aussi sur le terrain politique et électoral, afin d’imposer dans les conseils communaux, au parlement et à tous les niveaux de pouvoir, un agenda de rupture avec le ronron institutionnel de la politique. Le fait de savoir qui est...

Lire