Brexit : le mouvement social saura-t-il profiter de la crise majeure des Conservateurs ?

Lors des dernières élections en 2017, Theresa May avait promis un gouvernement « fort et stable ». Un an et demi plus tard il est en train d’exploser sur la question du Brexit. Après la démission en juillet du ministre en charge des négociations du Brexit et du ministre des Affaires étrangères, cinq nouveaux ministres viennent de claquer la porte, et d’autres pourraient bientôt faire de même. Depuis le référendum, May cherche à négocier l’impossible : un Brexit « dur » pour garder le soutien de l’aile anti-européenne de son parti, tout en cherchant à maintenir un accès privilégié au marché intérieur de l’UE...

Lire