Ce dimanche 28 avril, la Coordination des sans-papiers organise une manifestation pour la régularisation. Nous invitons tout le monde à soutenir cette initiative et à manifester ce dimanche à 14h à la Gare du Nord(1)Plus d’infos : facebook.com/events/663609960708641/.

Ci-dessous, le texte du tract qui sera distribué par la Gauche anticapitaliste ce dimanche :

Des murs, de la répression et des dizaines de milliers de mort.e.s ! Voilà la conséquence des politiques anti-migratoires menées par l’Union Européenne et la Belgique.

Depuis la fermeture des frontières extérieures européennes, on estime le nombre de mort.e.s en méditerranée à 40.000. Qu’elles soient ouvertes ou non, elles n’empêcheront jamais des personnes qui fuient la guerre, la misère économique, la répression politique, le sexisme, l’homophobie, le racisme, le changement climatique … de tenter leur chance pour trouver un avenir meilleur en quittant leur pays.

En Belgique, la chasse aux personnes migrantes continue ! Maggie De Block applique toujours une politique raciste envers les personnes sans-papiers comme le faisait Theo Francken. Elle a notamment durci les conditions d’obtention du statut de réfugié.e pour les Palestinien.ne.s, refusé qu’un centre d’information pour les personnes migrantes se crée, les rafles visant à arrêter les personnes sans-papiers continuent dans les lieux publics et les transports en commun … C’est le conseil d’État qui, le 4 avril 2019, a suspendu (en partie) l’arrêté qui légalisait l’emprisonnement des enfants.

Il y a toujours 150.000 personnes sans-papiers dans notre pays. Cela veut dire que ces personnes n’ont aucun droit : ni celui de circuler librement, ni de travailler, ni de se soigner comme tout le monde, ni le droit à la sécurité …

À cause à cette situation les personnes sans-papiers sont forcées de vivre dans la clandestinité. Ce système permet à des patrons de profiter de cette situation de précarité et d’insécurité en les faisant travailler pour des conditions de misère, des salaires très bas et des horaires impossibles, sans aucune protection sociale. Nos gouvernements le savent et c’est précisément pour permettre à ces patrons/entreprises de s’enrichir plus facilement qu’ils maintiennent ces restrictions et cette répression.

Face à ces politiques, les personnes sans-papiers s’organisent pour mener la lutte afin d’obtenir la régularisation et les mêmes droits pour tou.te.s. Nous, Gauche anticapitaliste soutenons activement toutes leurs initiatives et tentons de contribuer à visibiliser cette lutte qui est d’abord la leur mais aussi la nôtre contre les politiques d’austérité, d’inégalités, racistes … et qui ne servent que les intérêts des plus riches.

Nous pensons qu’il est urgent de lutter contre les mesures racistes des gouvernements belges et européens. Il est de notre devoir de créer un large mouvement de soutien aux sans-papiers et aux migrant.e.s !

Mais il faut également lutter contre le système qui crée ces injustices et ces inégalités : l’ouverture des frontières, la suppression des centres fermés, la liberté de circulation et d’installation de tou.te.s, les mêmes droits pour tout.e.s et la régularisation de tou.te.s les sans-papiers sont plus que jamais des revendications centrales pour changer de société et en finir avec cette politique dégradante et assassine !

Appel de la manifestation

MANIFESTATION NATIONALE
POUR UN GOUVERNEMENT QUI RÉGULARISERA LES SANS-PAPIERS

La Coordination des sans-papiers de Belgique réclamera les droits des sans-papiers afin qu’ils puissent reconquérir leur dignité après avoir tout perdu. Elle mettra la question sur la table, et ce, dans tous les débats électoraux à venir, la question de la Régularisation immédiate des sans-papiers en Belgique.

Pour cela, la Coordination des sans-papiers de Belgique appelle l’ensemble des sans-papiers tapis dans l’ombre et tous nos soutiens pour alerter sur notre situation et mobiliser le plus grand nombre citoyen.ne.s à venir exiger des engagements solennels des partis politiques sur l’intégration des sans-papiers dans l’Etat de droit belge.

Une intégration qui passe par :

  1. La régularisation des sans- papiers
  2. la fermeture des centres fermés
  3. la liberté de circulation
  4. l’arrêt des expulsions
  5. l’arrêt de la criminalisation des sans-papiers
  6. le respect des droits fondamentaux comme l’accès aux soins médicaux et à l’éducation
  7. le respect et l’application des droits de l’enfant.

Mail : coordinationsanspapiersbruxelles@riseup.net
Page Web : https://sanspapiers.be

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]