La rédaction

Et si en 2018, nous faisions grève pour le climat et l’environnement?

Nous reproduisons ci-dessous le texte d’un appel collectif auquel notre camarade Daniel Tanuro a souscrit pour la Gauche anticapitaliste. L’année 2018 se terminera avec la COP24, au cours de laquelle les gouvernements sont censés prendre les mesures nécessaires pour que les réductions d’émissions de gaz à effet de serre soient cohérentes avec l’objectif adopté à Paris d’un réchauffement limité à 1,5°C (les engagements actuels nous entraînent vers un réchauffement plus de deux fois plus important). Il s’agit d’un enjeu majeur, à la fois écologique et social. Les signataires incitent le mouvement syndical à mettre son poids dans la balance...

Lire

La Gauche anticapitaliste présente à Socialisme 2017

Samedi 21 octobre / 13h30-15h30 / Atelier « Les révolutions russes dans leurs cadre historique » animé par la Gauche anticapitaliste – SAP, avec Peter Veltmans La crise révolutionnaire précise que “celleux d’en haut” ne peuvent plus dominer, tandis que “celleux d’en bas” ne veulent pas être dominé.é.s. Jusque là, l’analyse de Lénine est claire. Mais comment cela a-t-il fonctionné ? Pourquoi le régime tsariste ne pouvait-il pas continuer à régner en 1905 et enfin en février 1917 ? Comment cette machine de puissance formidable s’est-elle débrouillée ? Pourquoi le gouvernement provisoire ne pourrait-il pas continue de régner dans...

Lire

Elections en Allemagne : Percée de l’extrême droite

Pertes spectaculaires du CDU/CSU et du SPD Le 24 septembre 2017 est marqué par les pertes spectaculaires des partis chrétiens-conservateurs CDU/CSU et du SPD social-démocrate formant jusqu’à maintenant la « grande coalition » gouvernante sous la chancelière Angela Merkel (CDU), et par le succès dramatique de l’AfD au profil nationaliste, raciste, ultra-conservateur et d’extrême droite. En effet, la CDU/CSU avec 33% des voix perd 8,5 points de pourcentage mesuré à 2013 et le SPD en perd 5,2 en arrivant à 20,5% – c’est l’expression d’une érosion apparemment irrésistible de l’électorat social-démocrate depuis la mise en place des contre-réformes antisociales...

Lire

Etat espagnol-Catalogne. «Pour la démocratie et le droit à décider, le 1er octobre»

Déclaration d’élu·e·s de différentes «régions» de l’Etat espagnol Si quiconque devait encore douter, il n’est plus temps. Nous sommes face à une régression autoritaire qui n’a pas de précédent depuis la Transition [sortie de la dictature franquiste]. Le gouvernement du PP (Parti Populaire), avec le soutien du «nouveau PSOE» de Sánchez [allusion au discours «gauche» qui a permis à ce dernier d’être réélu à la direction du Pari socialiste ouvrier espagnol] – qui chaque jour fait la démonstration d’être toujours plus ancien – et de l’ensemble de l’appareil de l’Etat, est intervenu de facto dans l’autogouvernement catalan et applique un état d’exception...

Lire

Entretien avec Gilbert Achcar : « Une expérience source d’espoir pour l’avenir »

Gilbert Achcar est professeur à la faculté d’études orientales et africaines (SOAS) de l’Université de Londres. Il a publié, entre autres, deux livres sur les révolutions dans le monde arabe : en 2013, « Le Peuple veut. Une exploration radicale du soulèvement arabe » et en 2017, « Symaptômes morbides. La rechute du soulèvement arabe ». Nous revenons avec lui sur ces cinq dernières années de révoltes et de répression. De la révolution à la contre-révolution dans le monde arabe, faut-il désespérer aujourd’hui ? Gardes-tu une forme d’optimisme, malgré les tragédies et reculs qui se succèdent ces dernières années ? Il ne faut jamais désespérer tant...

Lire