Pips Patroons

Hitler, Trump et les entrepreneurs

Ian Buruma, redacteur du New York Times Review of Books, compare les relations de Hitler et de Trump avec leurs entrepreneurs milliardaires respectifs. Le terme socialiste dans le nom du parti nazi aurait effrayé les entrepreneurs. Mais en 1933 Hitler promettait, à Fritz von Opel, Gustave Krupp, Friedrich Flick et autres capitalistes du Herrenclub, qu’il ne toucherait pas à leurs richesses. Par la suite le Herrenclub vint financièrement au secours de Hitler. Donald Trump lui aussi peut compter sur le soutien des milliardaires. Mais, remarque Buruma, on n’est pas en 1933. Les partis communistes d’alors prétendaient que le fascisme...

Lire

L’espoir vert qui tourne au bleu

Une photo montre Zakia Khattabi, coprésidente d’Écolo à côté d’Olivier Maingain, le boss de Défi. Iels se regardent et sourient comme des très bons amis. Je ne crois pas qu’il s’agit d’hypocrisie. Il est courant que les parlementaires qui défendent (ou prétendent défendre) des intérêts plus ou moins différents, se querellent dans l’hémisphère mais se comportent comme des copines/ains dans la vie sociale. La démocratie parlementaire fait qu’iels ont des intérêts communs : gérer ensemble le système, plus précisément la société bourgeoise, celle du profit. C’est en tout cas ce qu’iels pensent car le vrai pouvoir se trouve ailleurs....

Lire

La Catalogne n’est pas la Flandre

Selon Geert Bourgeois, les Flamand.e.s devraient être aussi fier.e.s de leur pays que les Catalan.e.s de la Catalogne. Il est clair que les nationalistes flamand.e.s souffrent du manque d’identité flamande chez leurs sujets. Mais le ministre-président de la Flandre fait de la politique et, pour lui, la fin justifie les moyens. Pour les Catalan.e.s il ne s’agit pas de fierté mais des relations entre leur région et l’État espagnol, un État sorti de la dictature Franquiste qui ne s’est pas débarrassé de ses éléments fascistes dans l’administration, la justice, la police et l’armée. La présence de telles forces réactionnaires...

Lire

Le PTB populiste ? Michel populiste ?

La droite et ses avatars de gauche, inquiets de la montée du PTB, s’acharnent d’accuser ce parti de populisme. Selon les idéologues néolibéraux, l’extrême droite et l’extrême gauche sont des figures inverses l’un de l’autre. Il est incontestable que la droite radicale se nourrit de populisme, tout comme d’ailleurs Podemos, un mouvement politique qui se situe à gauche, pour ne pas mentionner Mélenchon. Mais accuser le PTB de populisme est un mensonge … populiste. Non moins populistes sont les élucubrations du premier ministre Michel qui voit déjà sombrer la Belgique dans le communisme. L’objectif de cette accusation venant des...

Lire

Colonialisme allemand en Afrique

Pendant 35 ans, de 1884 à 1919, l’Allemagne fut un empire colonial d’envergure. La Conférence de Berlin de 1884-1885 divisa une grande partie de l’Afrique : Leopold II recevait le Congo et Bismarck agrandissait le Reich avec le Togo, le Cameroun, l’Afrique du sud occidentale (la Namibie), l’Afrique orientale allemande (Tanzanie, Rwanda, Burundi), et dans le Pacifique avec la Nouvelle Guinée allemande, quelques iles Samoa et des points d’appui en Chine. Pas mal, mais moins important que l’empire Britannique. Vaincue dans la Première guerre mondiale, le Reich perdit ses colonies au profit de l’Angleterre, la France et la Belgique. Nous...

Lire