Semira Adamu, figure de proue de l’inacceptable inaccepté

La possibilité d’expulser un étranger du territoire a été prévue dès le 6 octobre 1830 – soit deux jours après la proclamation de l’indépendance de la Belgique ! – par un arrêté du gouvernement provisoire. Ce n’est cependant que depuis le tournant sécuritaire de la fin des années ’80 que l’État a commencé à déployer des grands moyens pour rendre effectifs les ordre de quitter le territoire qu’il délivre à tour de bras. Le premier centre fermé a été institué à l’aéroport de Zaventem en décembre 1988, en toute discrétion et en toute illégalité. Le ministre Wathelet l’a fait entériner...

Lire