Accord salarial 2018 dans la métallurgie allemande : plus de libertés pour le capital

L’accord dans la métallurgie allemande a fait couler beaucoup d’encre. La mention d’une réduction du temps de travail à 28 heures, notamment, a amené de nombreux commentat.eur.trice.s de gauche à lancer des cris de victoire. L’analyse que nous publions ci-dessous montre que ces réactions sont déplacées. Loin de faire trembler le patronat allemand, voire le patronat européen, comme certain.e.s l’ont écrit bien imprudemment, l’accord accepté par la direction syndicale de l’IG Metal est globalement avantageux pour les employeurs. En échange d’une concession salariale limitée (à apprécier sans oublier que les salaires ne sont pas liés à l’évolution du coût...

Lire