Ce dimanche 21 janvier 2018 nous étions 3000 à nous rassembler pour chaîne “humaine mais ferme” contre les rafles visant les personnes sans-papiers et les candidat.e.s réfugié.e.s organisées par le gouvernement.

Une fuite policière avait confirmé qu’une rafle était organisée par le gouvernement fédéral aux alentours de la Gare du Nord de Bruxelles et du Parc Maximilien à 20h ce dimanche. Cette opération policière était ordonnée par le gouvernement fédéral (les communes ayant refusé d’y participer). Dans un premier temps, nous avons tenté de nous organiser avec la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugié.e.s (qui s’occupe notamment de l’hébergement des candidat.e.s refugié.e.s) et les autres organisations qui ont contribué à la construction d’un mouvement large et unitaire (avec lesquels nous avons notamment organisé le rassemblement  du 30 décembre et la grande manifestation du 13 janvier qui fut un immense succès). Étant donné le peu de temps que nous avions pour mobiliser nous avons d’abord commencé à en parler dans nos réseaux mais rapidement la Plateforme Citoyenne a décidé de lancer un appel public.

Une fois de plus, le succès a dépassé tout ce que nous attendions. Il n’a suffit que de quelques heures pour avoir plus de 1000 personnes inscrites sur l’événement. On remarque qu’à côté du discours dominant des partis traditionnels, du gouvernement et des médias, la population vivant en Belgique (avec ou sans papiers) ne souhaite plus rester spectatrice de ces événements. Les rafles, les vols, la violence policière, la fermeture des frontières, les milliers de mort.e.s en méditerranée, les discours/politiques racistes et sécuritaires nous n’en voulons pas ! C’est donc 3000 personnes qui se sont réunies en formant une chaîne qui devait faire une ligne droite de la Gare du Nord jusqu’au parc Maximilien. Comme nous étions bien plus nombreu.x.ses que prévu nous avons rallongé cette chaîne en encerclant le bâtiment du C.G.R.A.(1)Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides et de l’Office de étranger.e.s. La symbolique de cette chaîne était de démontrer la solidarité et le refus de laisser la police et le gouvernement arrêter et violenter des personnes qui n’ont commis aucun crime. Notre présence a donc empêché la police d’approcher mais malheureusement d’autres personnes sans-papiers ont été arrêtées ailleurs dans la soirée (17 selon la presse).

Human-Challenge

Ces derniers succès sont le fruit d’un travail entrepris depuis des mois par la Plateforme Citoyenne qui nous prouve que l’auto-organisation collective est bien plus forte que ce gouvernement. Voilà des mois qu’iels organisent l’hébergement de personnes tous les soirs pour leur éviter le froid et les arrestations. Des milliers de citoyen.ne.s de toute la Belgique se sont donc impliqué.e.s dans cette lutte et ont pu se rendre compte de la réalité et du quotidien de ces personnes qui ont fui leur pays. C’est ensuite grâce à l’initiative des collectifs de sans-papiers en lutte tentant de rassembler les organisations humanitaires avec les organisations politiques que nous avons pu construire collectivement la solidarité et la lutte politique contre Theo Francken et ce gouvernement anti-migratoire !

Avec la Gauche anticapitaliste et son organisation de jeunes (les Jeunes anticapitalistes) nous allons continuer à mettre toute notre énergie pour contribuer à la construction de ce mouvement large et unitaire !

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]