C’est l’histoire qu’on ne nous apprend pas à l’école, l’histoire de gens ordinaires, l’histoire d’une lutte victorieuse, l’histoire des habitant.e.s de Couvin, notre histoire !

En 1978, à Couvin, les habitant.e.s se sont opposé.e.s à la construction d’un barrage dans leur commune. Alors que les préoccupations environnementales n’en étaient qu’à leurs débuts, les couvinois n’ont rien lâché contre ce projet catastrophique afin de protéger la biodiversité mais également d’empêcher l’expropriation de certain.e.s habitant.e.s.

C’est la colère qui les a réunis et c’est leur détermination qui leur a permis de gagner ! Grâce à leur mouvement auto-organisé, iels n’ont reculé devant rien : occupation et saccage de cabinets ministériels, sabotages, actions au domicile du conseiller du ministère, manifestations, destruction du matériel de construction, actions médiatiques, déversement de purin … Iels ont même été jusqu’à créer leur propre radio libre, ce qui était illégal et une première en Belgique !

La répression – qui s’est intensifiée au fur et à mesure que les protestations se renforçaient – n’a jamais pu arrêter ce mouvement. 12 personnes ont été poursuivies en justice mais là encore, la solidarité des habitant.e.s de la commune fut importante !

Cette lutte s’est terminée par une “mise au frigo” de la construction du barrage et n’est jamais réapparue. Cette victoire n’est pas dûe au hasard : les actions minoritaires, plus sujettes à la répression, ont laissé la place à un mouvement massif et déterminé de centaines de couvinoi.se.s qui ont tou.te.s ensemble démantelé le chantier.

Il s’agit donc d’une grande victoire obtenue grâce à une population qui s’est organisée contre ce projet, qui a désobéi (quitte à faire des actions illégales) face à l’injustice, qui a organisé la solidarité contre la répression … Comme le dit la chanson : “Il n’est pas de sauveur suprême …” et cette lutte le démontre encore une fois. Cette victoire fut celle des habitant.e.s et de leur lutte !

L’histoire de Couvin nous rappelle qu’il est possible de gagner, même contre celleux qui nous paraissent plus forts.

Pour en savoir plus et entendre les témoignages des couvinoi.se.s nous vous invitons à voir le documentaire : “La bataille de l’Eau Noire : ou comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer la dynamite” réalisé par Benjamin Hennot qui aborde avec beaucoup d’humour une lutte dont la victoire a été obtenue par la radicalité alliée à des actions de masse.

Le documentaire est disponible gratuitement sur Auvio : rtbf.be/auvio/detail_la-bataille-de-l-eau-noire?id=2640982

Bande annonce

Photo : La bataille de l’Eau Noire.

Print Friendly, PDF & Email